Story d’élève : le monde d’Y-Lan

Nouvelle série de stories condAnsé : j’interviewe mes élèves entrepreneures. Y-Lan s’est lancée dans le lettering, elle nous raconte son parcours et son univers coloré !

Laure : Peux-tu te présenter ? Que fais-tu ? A quel(s) besoin(s), ton activité répond-elle en toi ?

Y-Lan : Je suis artiste en lettering, une forme de calligraphie moderne, l’art de dessiner les lettres. Je me suis lancée suite à une reconversion radicale (j’ai été chef de projets informatiques pendant des années !) pour enfin assumer mon profil artistique, car je suis aussi photographe et chanteuse. Aujourd’hui, je me sens beaucoup plus alignée, et mon travail fait sens pour moi. 

Le lettering répond à plusieurs de mes besoins :

  • besoin de créativité, en particulier créativité visuelle (mon côté photographe)
  • besoin d’harmonie et recherche d’une vie plus « slow » (aspect méditatif de la calligraphie)
  • recherche en développement personnel (choix et puissance des mots, des phrases qu’on écrit)
  • retour à une activité manuelle (j’aime le papier, les couleurs, les peintures pour le côté « sensuel »).

Je souhaite transmettre tout cela au sein de mes ateliers.

 

Laure : Que faisais-tu avant d’entreprendre et qu’est-ce qui a motivé ce changement professionnel ? Peux-tu donner quelques détails sur ton parcours ? 

Y-Lan : Après une Prépa et une école de commerce, j’ai enchaîné sur mon stage de fin d’études qui a donné lieu à une embauche. J’ai toujours été salariée dans de grands groupes, avec une petite incursion de quelques années dans le conseil.

Je pense que la naissance de ma fille et l’approche de la quarantaine ont déclenché le passage à l’action car je ne me voyais pas continuer dans mon métier jusqu’à la retraite… Je ne pensais pas avoir l’esprit entrepreneurial, pourtant j’ai l’impression que cela a finalement été une révélation pour moi !!!

Laure : Qu’est-ce qui te plait dans l’expérience d’entreprendre ? Quelles sont les plus grandes difficultés que tu rencontres ? 

Y-Lan : J’adore le fait d’être à mon compte et de gérer mon emploi du temps de façon plus souple. J’aime aussi le fait d’apprendre tout le temps, de faire des rencontres extraordinaires ! En revanche, je bosse deux fois plus qu’avant et je pense tout le temps ou presque au boulot, mais je n’ai pas l’impression de travailler tellement c’est une passion ! C’est d’ailleurs un peu à double tranchant…

Mes plus grosses difficultés ? Le démarchage commercial, et parfois le manque de confiance en moi. Mais je travaille ces deux aspects !

 

Laure : Que t’a apporté l’expérience d’entreprendre ? Quelles compétences as-tu développé ?

Y-Lan : Être entrepreneur, c’est être curieux, créatif, polyvalent, et capable de s’adapter. Je passe mon temps à me former, lire, apprendre, rencontrer de nouvelles personnes. Je crée, me remets en question, pivote. C’est très motivant et stimulant comme environnement.

Par ailleurs, cela demande une formidable connaissance de soi et j’adore creuser des aspects de ma personnalité qui étaient invisibles dans le monde du salariat (créativité, ambition, volonté d’impacter le monde, indépendance, exploration).

 

Laure : Selon toi, en quoi la part « physiologique » (le corps) est-elle importante dans ta démarche d’entrepreneure ? 

Y-Lan : Étant indépendante, je dois prendre soin de moi sur tous les aspects de ma vie car mon corps (et mon esprit), sont mes outils de travail ! Je suis en perpétuelle recherche du meilleur équilibre pour moi. Cela se traduit dans mon quotidien par la danse mais aussi la nutrition, la respiration, la méditation.

 

Laure : Que t’apporte le programme condAnsé dans ton quotidien ?

Y-Lan : C’est génial de commencer la semaine en dansant, une activité pour prendre soin de soi. La danse a toujours été une passion pour moi. Je suis fan de danse contemporaine, j’ai tenté pas mal de choses : danse orientale, danse hip hop, danse africaine, mais j’avais arrêté pendant un temps assez long… La reprise n’est pas évidente, lol !

La rencontre avec tes invitées inspirantes dans le cadre de tes matinales condAnsé est une excellente idée, j’aime l’échange convivial qui se crée au cours de nos discussions et le profil  différent de chacune est toujours inspirant.

 

Laure : Que dirais-tu à quelqu’un qui a envie de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale mais qui n’ose pas le faire ?

Y-Lan : Je n’aime pas trop donner des conseils car je sais que ce n’est pas un cap facile à franchir donc je pense qu’il faut une envie vraiment puissante, le faire pour soi, et surtout pas pour de mauvaises raisons (à creuser en développement personnel).

Il faut aussi un mental fort, bien se connaître et savoir être patient (ce qui n’est pas toujours mon cas !)

 

Laure : As-tu envie de rajouter quelque chose d’important pour toi et que tu aimerais partager ?

Y-Lan : J’ai eu la chance de pouvoir me lancer dans un environnement familial et financier favorable. Je n’ai pas fait ce choix par défaut car j’aimais ma vie et mon travail, je n’ai pas connu le burn-out, je n’ai eu aucun problème avec la hiérarchie. Ce sont des éléments importants.

Mais au fond, c’est vraiment en soi qu’on peut aller puiser la force, le courage. Nous sommes  souvent plus forts que ce nous pensons. Attention quand-même au surmenage, il faut savoir faire des pauses et prendre soin de soi !

Merci Y-Lan et à très vite dans les matinales condAnsé !

 

Pour retrouver Y-Lan, voici son blog : https://letteringcreatif.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *